Brunswick

Clickez ici pour
Clickez ici pourBrunswick ® International

À la découverte des produits de la mer

L’histoire des délicieuses sardines et bouchées de la mer BRUNSWICK® commence dans les eaux froides de l’Atlantique Nord. Grâce à notre souci du détail au cours de chacune des étapes du processus, les produits BRUNSWICK® continuent de répondre aux normes de qualité élevée auxquelles s’attendent désormais nos clients. 

RÉCOLTE DE LA SARDINE ET DU HARENG

L’industrie de la sardine en conserve du Canada et des États-Unis repose sur les jeunes harengs de l’Atlantique Nord. Petit poisson d’eau salée, le hareng de l’Atlantique Nord est aussi connu sous le nom scientifique de Clupea harengus.

Ces poissons voyagent en bancs immenses et vivent dans des eaux froides, en pleine mer, du Grœnland à la Caroline du Nord. Le hareng du Nord de l’Atlantique peut atteindre environ 40 cm (17 po) de longueur, peser jusqu’à 0,7 kg (1,5 lb) et vivre jusqu’à 20 ans. Les harengs se nourrissent principalement de plancton et se retrouvent dans les eaux intérieures peu profondes et les eaux du large, pouvant aller jusqu'à 200 mètres de profondeur. Les bancs de harengs sont toujours en mouvement et ils migrent entre les frayères, les aires d’alimentation et les aires d’hivernage en eau profonde.

Le hareng utilisé par BRUNSWICK® est pêché au large de la côte nord-est de l’Amérique du Nord, des côtes du Massachusetts et du Rhode Island aux États-Unis à la baie de Chedabucto en Nouvelle-Écosse, en passant par le golfe du Maine et par la baie de Fundy qui se situe entre le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse. 

BRUNSWICK® est déterminé à faire en sorte que le hareng demeure une ressource saine, durable et protégée. Nous travaillons en collaboration avec des pêcheurs, le gouvernement et d’autres intervenants afin de veiller à ce que cette précieuse richesse continue d’être gérée efficacement. Cliquez ici pour lire davantage au sujet de la pérennité de la sardine.

 

-Cliquez ici pour voir nos vidéos sur la pêche et la transformation des sardines-

 

 

MÉTHODES DE PÊCHE

Les pêcheurs de hareng de l’Est de l’Amérique du Nord emploient des chaluts pélagiques et des bateaux senneurs, désignés sous le terme d’engins mobiles, et des filets de pêche stationnaires connus sous le nom de bordigues. En général, les bateaux senneurs et les bordigues sont les méthodes de pêche préférées au Canada, tandis que les chaluts pélagiques sont largement utilisés aux États-Unis

On utilise les bordigues, un type d’équipement de pêche traditionnel, dans la baie de Fundy depuis des centaines d’années. Elles sont placées de manière stratégique dans les anses et le long des rivages fréquentés par les bancs de hareng. On les construit en plaçant des orts, en demi-cercle, dans le fond de la mer, et en y accrochant un filet pour prendre les poissons. Lorsqu’ils entrent dans la section principale de la bordigue, les poissons sont pris au piège. Ils peuvent être gardés vivants à cet endroit jusqu’à l’étape suivante. Les harengs sont alors chargés directement sur le bateau au moyen d’une pompe, à partir des bordigues, puis sont réfrigérés et expédiés directement dans un établissement de transformation.

La pêche du hareng à la senne coulissante mobilise de gros bateaux qui repèrent les bancs de poissons au moyen d’appareils de détection, p. ex. des sonars ou des échosondeurs. Une fois localisés, les bancs sont encerclés au moyen d’un long et profond filet, aussi appelé senne, lancé du navire. Lorsque le filet est complètement déployé, ou installé, un câble ou une corde de serrage passé à la base du filet sert à « fermer la poche ». Le hareng est alors pompé à bord du navire et déversé dans la cale à poisson qui contient de l’eau de mer ou de la purée de glace afin de préserver la qualité du hareng, qui sera ensuite expédié aux conserveries. Les bateaux senneurs sont généralement utilisés pour la pêche en eaux peu profondes et dans les hauts-fonds.

Le chalutage pélagique, qui est semblable à la pêche à la senne, permet d’attraper les poissons au moyen d’un filet en forme d’entonnoir, aussi appelé « chalut », qu’on laisse traîner derrière le navire pour capturer les bancs de poissons. Ensuite, le chalut contenant les poissons pêchés est ramené à côté du bateau, les poissons sont aspirés à bord et immédiatement réfrigérés. Le chalutage pélagique permet une pêche efficace dans les hauts-fonds, mais demeure surtout utilisé en eaux profondes

Peu importe la méthode utilisée, les normes de qualité rigoureuses de BRUNSWICK garantissent que seuls les meilleurs poissons sont sélectionnés. Tout le hareng utilisé dans la fabrication de nos produits est réfrigéré afin qu’il garde un goût aussi frais que lorsqu’il a été pêché.

 

EMBALLAGE DU POISSON

Les sardines et les bouchées de la mer BRUNSWICK® sont soigneusement emballées dans nos usines d’emballage modernes et propres du Canada. Nous utilisons une gamme d’appareils et de l’équipement de pointe, dont des systèmes de robotique et de vision par ordinateur, en plus de l’emballage manuel, afin de sélectionner les meilleurs produits de la mer, de les mettre en conserve, sur les tablettes, et finalement, entre vos mains. Depuis un siècle, BRUNSWICK® a conçu sur mesure de nombreux procédés.

Expédition

Les poissons sont livrés à l’usine de transformation, soit directement par les bateaux, soit par un sardinier ou par un camion et sont pompés dans l’usine au moyen de grosses pompes à vide conçues pour la manutention des poissons. Une fois dans l’usine, les poissons sont transportés dans la salle de calibrage, où ils sont répartis selon leur taille, puis ils sont acheminés dans des réservoirs où ils seront conservés dans la glace et la saumure. Les petits harengs sont utilisés pour les sardines BRUNSWICK®, alors que ceux de grande taille servent à la fabrication des bouchées de la mer BRUNSWICK®. La méthode de réfrigération dans la glace d'eau salée garantit que les poissons seront aussi frais dans la boîte de conserve qu’au moment de leur capture. La température est maintenue autour de 4,4 °C (40 °F) et des inspections de contrôle de la qualité ont lieu à chacune des étapes du processus.

Emballage 

Les poissons sont transférés des réservoirs-viviers aux différentes lignes d’emballage et de découpe, selon les besoins. Trois types de lignes d’emballage sont utilisées pour emballer les sardines BRUNSWICK® : la ligne d’emballage à la main traditionnelle, la ligne d’emballage semi-automatique et la ligne d’emballage entièrement automatisée. Dans la ligne d’emballage à la main, les emballeurs utilisent des ciseaux pour enlever la tête et la queue des poissons et placent le poisson coupé dans la boîte. Dans les lignes d’emballage semi-automatique et automatisées, les poissons sont placés dans des poches, les têtes et les queues sont retirées par des machines et les poissons coupés sont déposés dans les boîtes. L’emballage des bouchées de la mer BRUNSWICK® est effectué au moyen d’une ligne semi-automatique où les filets désossés sont soigneusement placés en conserve. Les têtes et les queues ne sont pas gaspillées; elles serviront à la fabrication de farine et d’huile de poisson utilisées dans de nombreuses autres industries.

Pré-cuisson

Les conserves contenant le poisson sont placées sur des plateaux. Les plateaux remplis sont chargés sur des chariots qui sont installés dans un four de pré-cuisson où le poisson est cuit à la vapeur, ce qui réduit son contenu en eau et raffermit sa chair. Les chariots sont retirés du four de pré-cuisson, inclinés afin de drainer l’eau et refroidis.

Sertissage

Les conserves cuites sont retirées des plateaux et placées sur une ligne de sertissage où les délicieuses sauces BRUNSWICK sont ajoutées. Le couvercle est mis sur la boîte et hermétiquement scellé. Les conserves sont acheminées vers une laveuse de boîtes pour être nettoyées, puis transférées dans les autoclaves.

Stérilisation en autoclave

Un autoclave est un récipient sous pression utilisé pour la cuisson et la stérilisation. Les produits en conserve sont cuits dans l’autoclave de 45 à 60 minutes, selon le produit, à une température de 115 °C (240 °F) ou plus. Ensuite, les conserves sont retirées, drainées et refroidies avant d’être manipulées. C’est au cours de la présente phase que les arrêtes des sardines, une excellente source de calcium favorisant la santé des os et des dents, sont ramollies.

Emballage

La dernière étape du processus d’emballage consiste à mettre les conserves dans leur emballage final. Les produits BRUNSWICK® sont ensuite expédiés dans plus de 55 pays du monde.

Assurance de la qualité

BRUNSWICK® doit respecter des normes de qualité et de salubrité des aliments rigoureuses à chacune des étapes de son processus. En plus de respecter les lignes directrices d’un plan de gestion de la qualité approuvé par l’Agence canadienne d’inspection des aliments, les produits BRUNSWICK® sont également soumis à un plan HACCP pour les produits de la mer approuvés par la Food and Drug Administration des É.-U. En fin de compte, ce sont nos clients qui sont les juges ultimes de la qualité de nos produits, c’est pourquoi BRUNSWICK® s’efforce d’offrir une expérience gustative sensationnelle dans chacune des conserves de sardines BRUNSWICK®. C’est le souci de la qualité de BRUNSWICK® qui l’a propulsé parmi les plus importantes marques de sardines.

 

     


© Droit d'auteur Brunswick Seafood, 2017. Tous droits réservés..